Inscrivez-vous à notre newsletter
  
Français English
Actualités
Nationale d'élevage 2016

Voir toutes les dépêches
Galerie

 

 

 

 

 

 

 

Français English
» Standard


 

COCKER AMÉRICAIN : Standard officiel - origine : SCC

 

Standard F.C.I. N°167 / 22.01.1999 / F

COCKER AMERICAIN

(American Cocker Spaniel)

TRADUCTION : Prof. R. Triquet.

ORIGINE : U.S.A.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR :

17.05.1993.

UTILISATION : Leveur de gibier, chien de compagnie.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 8 Chiens rapporteurs de gibier,

Chiens leveurs de gibier,

Chiens d’eau.

Section 2 Chiens leveurs de gibier ou

broussailleurs.

Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL : Le Cocker Américain est le plus petit du groupe

des chiens pour amateurs de chasse et de pêche. Le corps est robuste

et compact. La tête, aux lignes pures, est finement ciselée. Le Cocker

Américain doit présenter un ensemble parfaitement équilibré et une

hauteur au garrot idéale. En station, il est bien relevé dans la région de

l’épaule. Les membres antérieurs sont d’aplomb et la ligne du dessus

descend légèrement vers l’arrière-main fort, musclé et modérément

angulé. C’est un chien capable d’atteindre une vitesse considérable

tout en ayant beaucoup d’endurance. Par dessus tout, il doit être

dégagé dans ses allures, gai, solide, bien équilibré dans toutes ses

parties et montrer un vif intérêt pour le travail. Le chien harmonieux

dans toutes ses parties est préférable au chien dont les qualités et les

défauts forment un contraste frappant.

PROPORTIONS IMPORTANTES : La longueur du corps, de la pointe

du sternum à la pointe de la fesse, est légèrement supérieure à la

hauteur du garrot au sol. Le corps doit être d’une longueur suffisante

pour permettre un mouvement dégagé, dans l’axe du corps. Le chien

ne donne jamais l’impression d’être long ou bas sur pattes.

COMPORTEMENT / CARACTERE : D’un naturel égal et nullement

craintif.

TETE : Pour que la tête soit bien proportionnée, c’est-à-dire en

harmonie avec le reste du corps, elle doit présenter un aspect

intelligent, éveillé, doux et attachant.

REGION CRANIENNE :

Crâne : Arrondi, mais sans exagération ; aucune tendance à être plat.

Les arcades sourcilières sont nettement dessinées. Les structures

osseuses sous les yeux sont bien ciselées et les joues ne sont pas

saillantes.

Stop : Prononcé.

REGION FACIALE :

Truffe : De taille suffisante par rapport au museau et au chanfrein. Les

narines sont bien développées, ce qui est typique chez un chien de

chasse. La truffe est noire chez les Cockers à robe noire, noir et feu et

noir et blanc. Dans les autres couleurs de robe, la truffe peut être

marron, foie ou noire, le plus foncé étant préférable. La couleur de la

truffe s’harmonise avec celle du pourtour des yeux.

Museau : Large et haut. Pour que les proportions soient correctes, il

faut que la distance du stop à l’extrémité de la truffe soit égale à la

moitié de la distance du stop au sommet de la crête occipitale.

Lèvres : La lèvre supérieure a de la substance et descend

suffisamment pour couvrir la mâchoire inférieure.

Mâchoires/dents : Les mâchoires sont carrées, d’égale longueur.

Dents fortes et saines, pas trop petites. Articulé en ciseaux.

Joues : Elles ne sont pas saillantes.

Yeux : Le globe oculaire est rond et remplit bien l’orbite. Les yeux

regardent droit devant. Ils sont légèrement en amande. Ils ne doivent

être ni trop petits ni globuleux. L’iris est de couleur marron foncé ; plus

il est foncé, mieux cela vaut.

Oreilles : Pavillon fin, long, en forme de lobe, bien garni de franges.

L’oreille n’est pas attachée plus haut que le niveau de la partie

inférieure de l’oeil.

COU : Il est suffisamment long pour que le nez puisse facilement

toucher le sol. Il est musclé et exempt de fanon. La sortie d’encolure

est forte, puis le cou se galbe légèrement tout en s’amenuisant

progressivement jusqu'à l’attache de la tête.

CORPS :

Ligne du dessus : Légèrement inclinée vers l’arrière-main musclé.

Dos : Fort. La ligne du dessus descend doucement et de façon

régulière du garrot à l’attache de la queue, qui est écourtée.

Poitrine : Elle est haute et descend au moins au niveau des coudes ; la

région antérieure de la poitrine est suffisamment large pour loger le

coeur et les poumons, mais pas au point de gêner le mouvement des

membres antérieurs vers l’avant. Les côtes sont bien descendues et

bien cintrées.

QUEUE : La queue écourtée est attachée et portée en prolongement

de la ligne du dos ou légèrement plus haut. Elle n’est jamais dressée

comme celle d’un terrier ou basse au point de dénoter la crainte.

Quand le chien est en action, la queue frétille.

MEMBRES

MEMBRES ANTERIEURS : Les antérieurs sont parallèles, droits,

fortement charpentés, musclés et disposés contre le corps bien sous

les omoplates.

Epaules : Les épaules, bien obliques, forment avec le bras un angle

d’environ 90°, ce qui permet le libre jeu des antérieurs que le chien

porte en avant avec beaucoup d’extension. L’épaule est nettement

dessinée et inclinée, sans faire de saillie. Elle est placée de telle sorte

que l’extrémité supérieure du garrot offre une inclinaison qui permet

aux côtes d’être bien cintrées.

Coudes: Vu de profil, les antérieurs étant verticaux, le coude est situé à

l’aplomb du sommet de l’omoplate.

Métacarpes : Courts et forts. On peut faire l’ablation des ergots

(pouces antérieurs).

MEMBRES POSTERIEURS : Vus de derrière, les membres postérieurs

sont parallèles, en action comme en station. Ils sont fortement

charpentés et musclés.

Hanches : Larges, l’arrière-train bien arrondi et musclé.

Cuisses : Puissantes et nettement dessinées.

Grasset : Modérément angulé. L’articulation est solide et, en action

comme en station, ne doit présenter aucune laxité.

Jarrets : Forts et bien descendus. On peut faire l’ablation des ergots.

PIEDS : Compacts, grands, ronds et fermes. Ils présentent des

coussinets durs comme de la corne. Ils ne sont tournés ni en dedans

ni en dehors.

ALLURES : Le Cocker américain, quoique le plus petit du groupe des

chiens pour amateurs de chasse et de pêche, a l’allure typique d’un

chien de chasse. L’équilibre entre l’avant-main et l’arrière-main est la

condition indispensable à une bonne allure. Le chien donne l’impulsion

grâce à son arrière-main vigoureux et puissant ; la construction

correcte de ses épaules et de ses membres antérieurs fait qu’il peut

développer le membre vers l’avant sans aucune contrainte, en une

enjambée ample pour répondre à l’impulsion de l’arrière. Avant-tout,

ses allures sont coordonnées, régulières et faciles. Le chien, dans son

action, doit couvrir le terrain, et il ne faut pas confondre le chien

remuant et le chien aux allures correctes.

ROBE

POIL : Sur la tête, le poil est court et fin ; sur le corps, il est de longueur

moyenne avec suffisamment de sous-poil pour en assurer la protection.

Les oreilles, la poitrine, l’abdomen et les membres sont bien frangés,

mais sans excès afin de ne pas cacher les vraies lignes et le

mouvement du Cocker et de ne pas nuire à son aspect ou à sa fonction

de chien de chasse au poil modérément fourni. La texture est des plus

importantes. Le poil est soyeux, plat ou légèrement ondulé ; sa texture

facilite l’entretien. Le poil trop abondant, bouclé ou cotonneux doit être

sévèrement pénalisé. L’emploi de la tondeuse électrique sur le poil du

dos n’est pas souhaitable. Le toilettage qui consiste à mettre en valeur

les vraies lignes du chien doit être effectué de façon à sembler aussi

naturel que possible.

COULEUR ET MARQUES :

Noirs : Robe unicolore noire et également robe noire avec extrémités

feu. Le noir doit être de jais. Les reflets marrons ou foie dans la robe

ne sont pas souhaitables. On admettra un peu de blanc sur la poitrine

et/ou à la gorge. Le blanc en toute autre région sera éliminatoire.

Toute couleur unie autre que le noir (ASCOB) : Toute couleur unie

autre que le noir, allant de la couleur crème la plus claire au rouge le

plus sombre, y compris le marron et le marron avec extrémités feu. La

couleur doit être d’un ton uniforme, mais on admettra des franges plus

claires. On permettra un peu de blanc sur la poitrine et/ou à la gorge.

Le blanc en toute autre région sera éliminatoire.

Pluricolores : Deux couleurs unies ou davantages, bien réparties, l’une

d’entre elles devant être le blanc ; noir et blanc, rouge et blanc (le

rouge pouvant aller du crème le plus clair au rouge le plus foncé),

marron et blanc, et rouan, y compris n’importe laquelle de ces

combinaisons avec les extrémités feu. Il est préférable que les

marques feu soient localisées selon le même patron que chez les noirs

et les « toute couleur unie autre que le noir ». Les rouans sont classés

avec les pluricolores et peuvent présenter n’importe lequel des patrons

habituels du rouan. La couleur du fond de la robe couvrant 90% ou

plus de la robe est éliminatoire.

Marques feu : La couleur feu peut aller du crème le plus clair au rouge

le plus foncé et ne doit couvrir au plus que 10% de la robe. Les taches

feu couvrant plus de 10% sont éliminatoires. Chez les noirs et les

« toute couleur unie autre que le noir » qui portent des marques feu,

celles-ci seront localisées selon le schéma suivant :

1. Petite tache arrondie, nette, au-dessus de chaque oeil.

2. Marques sur les côtés du museau et sur les joues.

3. Sur la partie inférieure des oreilles.

4. Sur les quatre pieds et/ou les quatre membres.

5. Sous la queue.

6. Sur le poitrail : facultatif ; présence ou absence non pénalisée.

Les marques feu qui ne sont pas nettement visibles ou qui se résument

à des traces seront pénalisées. Les marques feu sur le museau qui

s’étendent vers le haut, sur le dessus, et qui se joignent seront

également pénalisées. Chez les sujets qui portent des marques feu

dans les variétés « noir » et « toute couleur unie autre que le noir »,

l’absence de marque feu dans l’une quelconque des localisations

spécifiées sera éliminatoire.

TAILLE : La hauteur idéale au garrot chez le mâle adulte est de 15

pouces (38,10 cm) et chez la femelle adulte de 14 pouces (35,56 cm).

La taille peut varier d’un demi pouce en plus ou en moins (1,27 cm).

Le mâle, dont la hauteur au garrot excède 15 ½ pouces (39,37 cm) et

la femelle dont la hauteur excède 14 ½ pouces (36,83 cm)seront

éliminés. Les mâles dont la hauteur au garrot n’atteint pas 14 ½

pouces (36,83 cm), et les femelles dont la taille n’atteint pas 13 ½

pouces (34,29 cm) seront pénalisés. La taille est déterminée par la

perpendiculaire au sol menée du sommet de l’omoplate, le chien se

tenant debout naturellement, les membres antérieurs et les canons

métatarsiens étant verticaux.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré

comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

DEFAUTS ELIMINATOIRES :

Couleur et marques : les couleurs mentionnées plus haut sont les

seules couleurs ou combinaisons de couleur admises. Toute autre

couleur ou combinaison de couleur est éliminatoire.

Chez les noirs : marques blanches ailleurs que sur le poitrail et la

gorge.

Toute couleur unie autre que le noir : marques blanches ailleurs que

sur le poitrail et la gorge.

Pluricolores : couleur du fond de la robe couvrant 90%ou plus de

l’ensemble.

Marques feu :

1. Marques feu couvrant plus de 10% de la robe.

2. Absence de marques feu chez les chiens noirs ou la variétés « toute

couleur unie autre que le noir »dans l’une quelconque des

localisations spécifiées chez les chiens par ailleurs marqués de feu

(marqués de fauve).

Taille : Mâles de plus de 15 ½ pouces (39,37 cm)

Femelles de plus de 14 ½ pouces (36,83 cm).

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal

complètement descendus dans le scrotum.

   

L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter - posez vos questions à l’administrateur du site